Baccalauréat 2016 : C'est parti pour les épreuves sportives

Après les candidats des classes de 5e année des écoles primaires et ceux des classes de 3e, c'était le tour, hier, aux élèves des classes de terminale d'être évalués dans cinq disciplines sportives, avant les épreuves écrites du baccalauréat le mois prochain.

LES épreuves sportives du baccalauréat, session 2016, ont démarré hier sur toute l'étendue du territoire national. Tous les grands centres d'examen de la capitale et ceux de l’intérieur du pays accueillent ainsi les élèves des classes de terminales, candidats officiels scolarisés et candidats libres compris.

Au centre du lycée national Léon-Mba, les candidats de sexe féminin sont évalués en commençant par les sports athlétiques, notamment les courses de vitesse et d'endurance, les lancées de poids et javelots, les sauts en longueur et hauteur. La seconde journée, ce mercredi, sera consacrée aux sports collectifs et à la gymnastique.

Profitant de notre passage, les examinateurs ont saisi cette opportunité pour, une fois de plus, tirer la sonnette d'alarme quant aux conditions dans lesquelles les élèves sont évalués. Ils ont insisté sur l'absence de matériels adéquats pour noter les candidats. Particulièrement l'absence de javelots pour les élèves ayant opté pour cette discipline, les ballons pour les différentes disciplines proposées et les poids qui, selon eux, sont en nombre insuffisants.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.