Vol : Les présumés coupables en détention

Yannick M. 27 ans, et Alexis E. 31 ans, tous deux Gabonais, ont été placés en détention préventive, jeudi, par la division de recherche de la Direction de la sûreté urbaine (Dsu) de Libreville.

Il leur est reproché de s'être introduits au domicile d'une dame, derrière le Conseil économique et social (CES), où ils auraient emporté, en son absence, plusieurs objets (téléphones portables, bijoux, cartouches d'encre...) qu'ils se sont par la suite empressés de revendre au marché noir.

Le 31 mai à la mi-journée, dame, A.B. est absente de son domicile. Avant de partir, elle prend soin de verrouiller sa porte. Mais derrière elle, deux individus, qu'elle dit n'avoir jamais vus, identifiés par la suite comme Yannick M. et Alexis E. s'introduisent dans sa maison.

A son retour, dans la soirée, la victime constate que celle-ci est entrouverte. A l'intérieur, c'est tout un bazar. Sans tarder, elle alerte les forces de police qui se rendent sur les lieux pour une expertise. L'enquête va durer quelques semaines, le temps pour les officiers de police judiciaire (OPJ) d'analyser le moindre indice.

Et au travers d'un appel téléphonique émis par l'un des voleurs présumés que les flics vont remonter jusqu'à eux. D'abord à Yannick M. à son domicile de Derrière-la prison, puis Alexis E. à Saint-Michel (Nkembo). (Paru le 25-6-16 ).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.