Mitzic : 34 kg d'ivoire saisis

Emmanuel A., Camerounais de 35 ans, vient à nouveau d'être placé sous mandat de dépôt par le parquet d'Oyem, pour trafic, détention, commercialisation de pointes d’ivoires et récidive.

Tout s'est passé au téléphone. Une personne de bonne foi informe donc le commandant de la brigade de gendarmerie de Mitzic-centre, l’adjudant-chef-major Stanislas Mbina Kombila de ce qu’un individu répondant au nom d'Emmanuel A. au terme d'un bref séjour dans la localité, s'apprête à quitter la province de l’Ogooué-Ivindo, avec une cargaison de pointes d’ivoire qu’il entend vendre dans son pays.

Le commandant de brigade instruit alors ses éléments en faction au poste de Zomoko, à une trentaine de kilomètres du centre de la ville, de fouiller minutieusement tout véhicule suspect et d’en interpeller les passagers. Et dans la nuit du 22 juin, vers 4 heures du matin, un véhicule répondant aux indications est appréhendé. Après une fouille approfondie les gendarmes saisissent dix pointes d'ivoire d'environ 34 kg, découpées en plusieurs morceaux et soigneusement dissimulées sous les sièges et tapis du véhicule. La main dans le sac, le mis en cause va tenter de corrompre avec un million de francs les agents.

En plus de la récidive et des délits dont il est accusé, A. devrait aussi répondre des faits de tentative de corruption à l'égard des gendarmes qui, eux, se sont montrés dignes en déclinant l'offre. (paru le 25-6-16)



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.