Vol à la Croix - Rouge : Un adolescent rattrapé et écroué un an après

Il baigne encore dans l'adolescence, mais N. M., Gabonais de 17 ans, traîne déjà un lourd passé de gangster présumé.

Arrêté en début de semaine dernière par les éléments de la police d'investigation judiciaire de Makokou, pour faits de vol aggravé à l'antenne locale de la Croix-Rouge gabonaise, il a été présenté devant le procureur de la République, le lundi 10 avril, puis écroué à la maison d'arrêt du chef-lieu de la province de l'Ogooué-Ivindo.

Son complice présumé, un certain Yagasme, la vingtaine révolue, présenté comme le cerveau dans cette affaire, est activement recherché par les officiers de police judiciaire.

Les faits ont lieu un jour du mois d'avril 2016. Au cours d'une nuit, N. M. et Yagasme cheminent tous les deux en direction de l'ancien hôpital. Tout à coup, l'idée leur vient de s'introduire par effraction dans les locaux de la Croix-Rouge gabonaise. Ils se frayent un chemin à travers les fenêtres, après avoir arraché leurs vitres. Puis, l'adolescent se charge de surveiller les mouvements des passants, pendant que son complice pénètre dans le bureau de l'organisation humanitaire.

Quelques minutes plus tard, N. M. et Yagasme quittent les lieux. Dans leur gibecière, un ordinateur portable et des accessoires, une mini-caméra et divers composants de matériel de bureautique. Après le partage du butin, les deux compagnons fondent dans la nature.

SCOM

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.