Protection du patrimoine routier national : les brigades mobiles peuvent se déployer

Protection du patrimoine routier national : les brigades mobiles peuvent se déployer

Le 11 juillet dernier, le Tribunal correctionnel de Libreville a abrité la cérémonie de prestation de serment de vingt-deux agents des brigades mobiles de surveillance et de protection du patrimoine routier national. En présence, entre autres, du ministre en charge des Transports et des Infrastructures, Léon Armel Bounda Balonzi, et de sa déléguée Françoise Assengone Obame.

Il s'agit d'une première dans l'histoire de ces unités placées sous la responsabilité de la Direction générale de l'entretien des routes et aérodromes (DGERA). Derrière cette solennité, l'on perçoit la volonté du gouvernement d'appliquer désormais les dispositions légales en matière de protection et de préservation du réseau routier national. Lequel englobe l'ensemble des voies de communication indispensables à la vie du pays et à son évolution. L'on pense ainsi aux autoroutes (A) et voies express (VE), aux routes nationales (RN), aux routes d'intérêt régional (RIR) et aux routes d'intérêt local (RIL).

Dorénavant, il ne sera plus question d'assister à la destruction du patrimoine routier gabonais sans réagir. Dans la ligne de mire des pouvoirs publics : les personnes transformant les routes en garages, celles qui y déversent les huiles de moteur ou les eaux usées ; celles qui mettent le feu sur ces mêmes routes mais aussi les entreprises qui, à cause de leurs divers travaux, pratiquent des tranchées sur les voies de communication sans les réparer à l'identique.

Dans ce sens, les brigades mobiles des Travaux publics seront donc chargées de la surveillance du réseau routier national et de constater tout acte de nature à porter atteinte à l'intégrité dudit réseau routier. Une mission d'autant plus importante que si l'État dépense beaucoup d'argent pour l'aménagement des routes, leur agression précipite leur dégradation.

Neuf ans après leur création, l'opérationnalité des brigades mobiles de surveillance et de protection du patrimoine routier national est enfin effective à travers l'assermentation par laquelle les agents s'engagent à bien remplir les devoirs de leur fonction.



Guy-Romuald MABICKA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.