Parricide : Mortelle rancune

Il prétendait que sa mère était la source de tous ses malheurs. Il lui a asséné un coup de gourdin sur la nuque.

Ce 17 novembre, dans la maison familiale, Marie-Louise Matoungou et son concubin ont une dispute. Le fils, Bikota P., qui entend les cris, fait irruption tout à coup dans la pièce. Et, sans autre forme de procès, il lui assène un coup de gourdin sur la nuque. La malheureuse s'effondre, inerte.

La gendarmerie de Mbigou, venu s'enquérir de la situation, constate que le meurtrier présumé a pris la fuite. Ce dernier est rapidement retrouvé et emmené à la brigade. Interrogé sur les raisons de son acte, Bikota P. se contente d'expliquer aux agents que sa génitrice était au centre de sa "malédiction" et que tous ses "malheurs" provenaient d'elle. Il ne pouvait plus le supporter.

A la prison centrale de Mouila où il a été écroué, il y a quelques jours, le mis en cause retrouve un univers qui lui est familier. Il y avait déjà séjourné à la suite d'une condamnation pour coups et blessures volontaires. (Paru le 30-11-16)



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.