AFSUD-SIDA-SANTÉ : "Sugar daddies" et "bienfaiteurs" pointés du doigt

Lebogang Motsumi, 27 ans, se rappelle parfaitement le jour où elle a appris qu'elle avait contracté le virus du sida à la suite d'une relation avec un homme de dix ans son aîné, son soit-disant "bienfaiteur": "C'était le 15 août 2009, à 13 heures" (selon l'AFP).

"J'étais tellement ignorante. Je pensais que le HIV avait un visage" - maigre, pauvre et mourant - "et je n'étais pas ce visage", explique cette Sud-Africaine. Lebogang entretenait alors une relation avec un "sugar daddy" ou "bienfaiteur", un homme plus âgé qui troque cadeaux et argent contre rapports sexuels.

Ces "papas gâteau" représentent une véritable menace dans la lutte contre le sida, affirment les experts, qui les ont ouvertement pointés du doigt lors de la 21e conférence internationale sur le sida cette semaine en Afrique du Sud.

"Je veux une tolérance zéro pour ces hommes qui exposent des adolescentes au VIH", a lancé le directeur d'Onusida, Michel Sidibé.

Le taux très élevé de contamination chez les jeunes femmes et adolescentes en Afrique du Sud, qui compte 7 millions de personnes vivant avec le VIH, est en partie attribuable aux hommes plus âgés, selon les experts.

Dans ce pays d'Afrique australe, 2.000 jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans contractent le virus chaque semaine, et les adolescentes de 15 à 19 ans ont huit fois plus de risque d'être séropositives que les garçons du même âge.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.