Minusca/Décès des soldats gabonais en RCA : Arrivée des dépouilles à Libreville

Les Forces armées gabonaises ainsi que les parents des disparus se sont mobilisés, hier en fin de matinée, pour recevoir les dépouilles des deux militaires gabonais de la Minusca décédés récemment en Centrafrique. Cérémonie funèbre et dépôt de gerbes de fleurs au gymnase du Prytanée militaire.

La cérémonie d’honneurs funèbres aux feus caporaux Nzombi Yopa et Mouloungui Nziengui a eu lieu au gymnase du Prytanée militaire en présence du chef d’État-major général des Forces armées, le général Auguste Roger Bibaye Itandas. Ainsi que de plusieurs responsables d’autres corps. Entre autres, la Garde républicaine, le Génie militaire, la Gendarmerie nationale, la Marine nationale, les Sapeurs pompiers, etc.

Les parents, amis, connaissances et frères d’armes ont, à cette occasion, laissé éclaté leurs douleurs. Dans la dignité. Après l’exposition des dépouilles, moment qui n’a laissé personne insensible, s’en est suivi le dépôt de gerbes des fleurs. Le bal a été ouvert par le représentant du ministère de la Défense nationale.

Aujourd’hui, nos deux vaillants soldats auront droit aux honneurs militaires, puis seront décorés à titre posthume au même endroit en présence du ministre de la Défense nationale, Mathias Otounga Ossibadjouo.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.