Handball/Tunisie – RD Congo : 38 - 21 : Tranquilles les Aigles de Carthage

l’écart a été moins important que lors de leur précédent face-à-face en 2014 qui s’était terminé par 23 buts de différence (44-21), la logique n’a pas moins été respectée au sortir de l’opposition entre la Tunisie et la République Démocratique du Congo.

Avec une ossature composée de joueurs de l’Espérance Tunis et du Club Africain, les Aigles de Carthage sont bien restés une classe au-dessus, dans ce premier quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2018. Dominateurs d’une rencontre où le sélectionneur Antonio Gerona a beaucoup fait tourner son effectif et laissé se reposer ses meilleurs atouts. A l’instar du gardien de but, Makram Missaoui, et l’arrière gauche, Mohamed Soussi, restés sur le banc durant toute la partie. Mais aussi Marouan Chouiref, Achraf Saafi, Skander Zaied ou Rafik Bacha (meilleur buteur de la rencontre) qui, une fois l’estocade portée, ont laissé les seconds couteaux terminer le travail et assurer le spectacle.

C’est le cas du portier Majed Hamza, désigné homme du match, qui a réalisé une demi-douzaine d’arrêts et écœuré Daniel Mosrisho et ses partenaires congolais. La Tunisie, qui n’a jamais manqué de phase finale de la Can et terminé hors du podium, accède donc sans surprise dans le dernier carré où l’attend l’Angola, un adversaire qui ne l’a jamais vaincu, mais qui n'est pas moins redoutable.


James Angelo LOUNDOU


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.