Football/Match aller de la Ligue africaine des champions entre le WAC (Maroc) et CF Mounana (Gabon), 1-0, samedi dernier : Le jeu et les perspectives

Le Widad athletic club de Casablanca a remporté, dans la douleur (1-0), la première manche du match de la Ligue africaine des champions face au CF Mounana.

C'était samedi dernier au Complexe sportif Prince Moulay Abdallah de Rabat. Le coach Houcine Ammouta, pour faire la différence d'entrée, a densifié son secteur médian avec cinq joueurs dont deux latéraux. Un dispositif soutenu par le récupérateur et capitaine Nakach Brahim, qui n'a pas laissé de répit aux offensifs mounanais dont Nic Zamble. Ce qui, inévitablement, a douché l'un des objectifs du coach Kevin Ibinga en terre marocaine : « Jouer notre jeu d'attaque pour marquer au moins un but. »

N'ayant donc pas beaucoup de repères sur une aire de jeu glissante, les visiteurs acceptent la domination, surtout après l'exclusion arbitraire du récupérateur David Massamba. Lequel, malgré ses protestations légitimes, suivra les 47 dernières minutes dans les gradins, à côté de son directeur technique Claude Pascal Kossi Hassib.

A onze contre dix, les dés étaient pratiquement pipés pour les partenaires de Karl Mboudou. Ce dernier, comme un beau diable, se démenait pour casser de nombreuses offensives adverses. Jouant en infériorité numérique, il fallait aux joueurs de CF Mounana d'être costauds, solidaires et complémentaires défensivement.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.