12e session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat de la Cémac : Mécanisme commun de sécurité et de défense

Les dirigeants de la sous-région se réunissaient hier au palais de la présidence. Des échanges de première importance.

Au menu, se posaient tant les questions d'instabilité en Centrafrique, les problèmes économiques liés à la chute du prix du baril, que la menace de Boko Haram ou les mesures sanitaires à prendre contre Ebola. L'occasion pour le président de la Cémac, Ali Bongo Ondimba, d'aborder chacun de ces sujets et de souligner l'importance de stratégies communes. En ouverture, Pierre Moussa (Congo), président de la Commission, a loué les efforts du chef d'état gabonais, pour dynamiser l'organe communautaire.

Le numéro un gabonais a donc abordé les questions économiques, institutionnelles, sécuritaires et les enjeux de la libre-circulation. Une intervention au coeur de laquelle il a souligné l'urgence de lutter contre l'intégrisme véhiculé par Boko Haram. Mais également la nécessité d'équité. " Nous devons montrer à nos peuples que la voie de la justice et de la prospérité partagée réside dans nos modèles de développement et nos institutions ". Un discours où il est également revenu sur l'importance du Programme économique et régional (PER). En cela, Pierre Moussa l'a également confirmé: " La solution n'est pas dans le repli micro-national. Bien au contraire (...) Pas d'alternative crédible à l'intégration ".



Christian G. KOUIGA


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.