Reportage : Pygmées: Oubliés de la société

Cap sur le district d’Ikobe dans la province de la Ngounié. Une importante communauté pygmée réside ici. Et leurs conditions de vie sont toujours aussi précaires.

Quatre-vingt kilomètres d'Ikobe, la piste parvient au village. L'accueil de la population témoigne d'un certain étonnement. Celui de nous voir parmi eux. Cette rencontre sera donc l'occasion d’exprimer toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés au quotidien. ‘’Nous ne sommes gabonais que de nom, parce que nous n’avons pas de papiers’’. Ainsi s’exprime Jeannette, habitante du village.

Effectivement, la quasi-totalité de la population ne possède pas de pièces d’état-civil. Parmi ceux qui parviennent à atteindre la sous-préfecture, pour se faire établir des papiers, la réalité est loin d'être simple. " Comment peut-on demander dix mille francs à un citoyen dépourvu de moyens, qui de plus est sans activité ? Où va-t-il les trouver ? Est-ce normal d'agir ainsi, quand on sait que nous sommes tous des compatriotes ?’’, s’indigne Marcel Mbombet, membre de l’association des pygmées du Gabon.

Problèmes d'état civil, mais aussi questions liées à l'éducation. L'instituteur ne dispose que d'un matériel réduit, les élèves doivent effectuer quotidiennement 20 km à pied. L'association Pygmées du Gabon a encore un long combat à mener pour une future intégration.



M.A.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon magazine Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.