France / Hollande, une visite africaine : Première étape au Bénin

L'avion présidentiel s'est donc posé hier à Cotonou. L'occasion pour François Hollande de faire l'éloge du pays, saluant au passage le respect de la constitution et les élections régulières.

Trente-deux ans s'étaient écoulés depuis la visite de François Mitterrand. Et le ton était chaleureux. Au terme de sa rencontre avec Boni Yayi président du pays, le chef de l'Etat français a déclaré: " Vous êtes une référence sur le plan démocratique. Si je suis ici, c'est pour montrer qu'il y a des exemples à donner ", soulignant que le Bénin a connu " trois alternances démocratiques en 25 ans ".

Effectivement, la situation béninoise contraste avec celle de plusieurs pays où les chefs d'état ne montrent pas le même respect de la chose constitutionnelle. Ce même respect que le président français avait évoqué en priorité lors du dernier sommet de la francophonie de novembre 2014. On se doute que les deux prochaines visites (Cameroun et Angola) seront plus complexes. Paul Biya est au pouvoir depuis 1982, et a fait supprimer la limitation des mandats présidentiels. Quant à José Eduardo Dos Santos, il occupe le siège depuis 1979... et pourrait briguer un mandat en 2017.



Selon AFP


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.