Cap Santa Clara : "La population dit non à la morgue ici"

Cap Santa Clara : "La population dit non à la morgue ici"

CARREFOUR du Cap Santa Clara

CARREFOUR du Cap Santa Clara. Des écrits sur des pancartes attirent l'attention des visiteurs : "La population dit non à la morgue ici", peut-on y lire. Histoire d'étouffer dans l'œuf le projet de construction d'une structure où sont provisoirement gardées les personnes décédées, qui semble ici faire son chemin.

Damaïque Atangui Odounga, visiblement remonté contre cette initiative, comme d'autres riverains d'ailleurs, en donne les raisons. "A défaut de disposer de l'eau de la SEEG (Société d'énergie et d'eau du Gabon, ndlr), nous vivons avec celle des sources. S'il y a donc une unité de conservation des corps ici, elle va déverser forcément l'eau des cadavres dans nos rivières. Conséquence, notre environnement sanitaire sera inéluctablement pollué. Akanda étant une grande commune, le concepteur de cette idée inappropriée, à notre entendement, peut aller implanter sa structure dans d'autres quartiers".



MM



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Enquêtes et Reportage
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.