Prodiag 1 : Des résultats encourageants

A la faveur d’une visite effectuée, dernièrement, sur les différents sites d’élevage porcine et de culture maraîchère des Gabonais ayant bénéficié du soutien de la phase 1 du Programme de développement et d'investissement agricole au Gabon (Prodiag 1), les responsables de l'Institut gabonais d'appui au développement (Igad) et ceux du ministère de l’Agriculture, se sont réjouis des premiers résultats obtenus sur le terrain.

"Sur le site d’élevage porcine d'Akok, les dix exploitants installés sur une superficie de 13 ha et qui élèvent près de 300 porcs, ont rapidement acquis les rudiments grâce à l'accompagnement technique apporté par l'Igad. Le rendement est positif, les animaux sont dans de bonnes conditions. L'objectif ici est de rendre ces éleveurs autonomes, plus tard", s’est félicité le directeur général de l'Igad Sébastien Koumba.

La visite a également concerné les périmètres agropastoraux d'Okolassi, Bolokoboue et Alibandeng où plusieurs hectares sont cultivés dans le maraîchage par de nombreux nationaux.

L’élevage des poules pondeuses n'est pas en reste. De grosses productions qui permettent de ravitailler les grandes surfaces de Libreville et Owendo, mais aussi certains quartiers périphériques. Un satisfecit pour le ministre de l'Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, et le DG de l'Igad, qui conseillent aux consommateurs les fruits de ces productions non exposés aux produits chimiques.



AEE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.