Maîtrise des prix : Une nouvelle mercuriale voit le jour

L'administration publique, les syndicats des opérateurs économiques et les deux organisations de la société civile ont signé, hier, une nouvelle mercuriale hier au cabinet du ministre de l’Économie.

Si l'initiative n'est pas nouvelle, puisque les mercuriales ont été initiées depuis 2012, deux faits nouveaux sont à mentionner : la liste des produits concernés baisse, passant de 166 à 98 produits, elle change surtout de dénomination. On parle désormais de mercuriale de produits de première nécessité, et non plus e mercuriale de produits de consommation courante.

« Cette nouvelle grille prévoit la révision de la liste des produits bénéficiaires des exonérations à l'importation et cible les produits de première nécessité, en lieu et place des produits de consommation courante. Je voudrais rappeler que c'est par souci de mieux orienter le soutien de l’État vers les plus nécessiteux d'une part, et de participer à la relance de l'économie en rationalisant les dépenses fiscales, d'autre part, que la nouvelle mercuriale a été adoptée dans notre commission multipartite de lutte contre la pauvreté », a expliqué le ministre de l’Économie, Jean-Marie Ogandaga.

Concernant les produits qui seront désormais frappés de taxes et droits de douanes, le ministre a indiqué que les prix de produits sortis de la mercuriale ne devraient pas augmenter avant 30 jours, en raison des stocks existants et ayant bénéficié des exonérations.



Innocent M'BADOUMA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.