Violence : Au lycée de Sibang, un début d'accalmie

Plus d'un mois après le passage du ministre de l’Éducation nationale, Florentin Moussavou, l'établissement commence, petit à petit, à retrouver sa sérénité. Les actes de violence de ces derniers temps s'estompant peu à peu.

OBJET de toutes les attentions ces derniers temps, le lycée Jean-Baptiste-Obiang-Etoughe de Sibang se remet peu à peu des actes de violence et d'agressions physiques qui ont perturbé son fonctionnement il y a quelque temps. Le ministre de l’Éducation nationale et civique, Florentin Moussavou, avait même été contraint de se rendre dans cet établissement pour mettre leurs auteurs en garde et brandir des sanctions à leur encontre.

Plus d'un mois après son passage, les choses semblent s'être améliorées, si l'on en croit le proviseur actuel, Aloïse Etoughe en poste depuis le 29 mars 2017. On note, selon lui, une accalmie grâce à un dispositif rapidement mis sur pied.

Aujourd'hui, avec la mise en œuvre d'un nouveau système de surveillance, plusieurs apprenants sont rapidement épinglés et les agressions physiques devenues rares.

Même si la sérénité est de retour au sein de cet établissement, beaucoup reste encore à faire dans la restauration de la discipline. Le proviseur estime d'ailleurs qu'il ne faut pas baisser la garde.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.