SEEG : Un plan d'alternance pour la distribution d'eau

La saison sèche rime avec la baisse du niveau d'eau dans les différentes rivières exploitées par la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG). En effet, de juillet à septembre, s'installe le phénomène de stress hydrique un peu plus corsé.

C'est pour en faire le constat que la SEEG a organisé une visite de presse, hier, sur ses installations de Ntoum. Sortie au cours de laquelle le directeur Eau Estuaire, Philippe Nlome Nze, et son équipe ont décliné les stratégies mises en place pour pallier ce phénomène qui affecte considérablement les consommateurs.

Sur place, les journalistes ont effectivement constaté l'impact de la baisse du niveau d'eau sur l'ensemble des rivières alimentant les réservoirs et les turbines hydrauliques de la SEEG. Les rivières Mbè, Saza et Meba ou même la Nzeme ont effectivement subi une diminution de leur volume d'eau. Une problématique qui a pour corollaire la diminution du précieux liquide distribué par la SEEG.

Pour y remédier, “la SEEG procède à des manœuvres de vannes sur le réseau suivant un programme établi par ses équipes techniques. Cette opération consiste à alterner la distribution d'eau dans les quartiers en manque d'eau”.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société

 

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.