Sciences sociales : penser le défi de la pauvreté en Afrique centrale

Sciences sociales : penser le défi de la pauvreté en Afrique centrale

En prélude au forum en ligne des ministres en charge du développement social des pays de l'Afrique centrale, qui aura lieu le 30 septembre prochain, le bureau de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a organisé, du 14 au 15 septembre dernier, la troisième réunion technique des chercheurs en sciences sociales.

Dans le but de relever le défi de la pauvreté dans la sous-région, aggravée par la crise du Covid-19, la thématique abordée portait sur les recommandations d'actions urgentes à proposer aux différents ministres lors du forum en ligne. Lequel aura lieu le 30 septembre prochain.

Au début des échanges, les chercheurs ont montré l’importance, pour les politiques, de recourir aux sciences sociales, afin de relever le défi de la pauvreté en Afrique centrale, aggravée par la crise sanitaire actuelle. En effet, la première réunion préparatoire co-présidée par la ministre des Solidarités nationales, Prisca Koho Nlend, a débouché sur un certain nombre de recommandations dont la transformation numérique, le renforcement des systèmes de santé et des secteurs productifs, ainsi qu'une vision prospective post-Covid.

La deuxième réunion préparatoire qui avait pour thème "Penser le défi de la pauvreté en Afrique centrale face à l’impact de la Covid-19 : quelles réponses des sciences sociales ?", présidée par Salah Khaled, directeur du bureau régional à Yaoundé (Cameroun) pour l’Afrique centrale, s’est achevée avec l’adoption de plusieurs points. À savoir : la contribution des chercheurs en sciences sociales à la réalisation d’une étude sous-régionale approfondie sur la pauvreté en Afrique centrale et la création des comités nationaux.



Hans NDONG MEBALE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.