Reportage : Le Centre de nutrition et la PMI de La Peyrie transformés en marché

Des marchandises posées à même le sol ou sur quelques étals de fortune, tout le long du mur du centre national de nutrition et de la PMI (Protection maternelle et infantile) de La Peyrie. C'est le spectacle désolant auquel doivent désormais s'habituer les usagers de ces deux structures sanitaires de Libreville.

Pour la nature des services à offrir à la population, ces lieux devraient se démarquer par leur propreté, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Malheureusement, ils se retrouvent aujourd'hui pris d'assaut par des commerçants. Conséquence de cette situation : le rétrécissement de la voie à cet endroit avec son corollaire, l'insécurité pour les usagers, particulièrement les piétons, qui côtoient en permanence le danger en marchant sur la chaussée.

Cette partie de la capitale qui présentait, il y a quelques années, un visage plus ou moins avenant, a désormais fait place à un grand marché, suite à la décision des autorités municipales de créer de façon provisoire un espace de vente au quartier Venez-Voir. Et comme chez nous le provisoire a tendance à devenir définitif, la population des commerçants a progressivement rétréci les routes et les trottoirs, drainant avec elle toutes sortes de saletés.



Sveltana NTSAME NDONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.