Rentrée scolaire : Toujours pas effective dans le public

Hier, se poursuivaient encore les phases d'inscription et réinscription dans les établissements de l'enseignement public, où certains annoncent le début des cours pour lundi prochain. Tout le contraire des établissements privés où les cours ont démarré, pour la plupart, le 1er octobre, date, préalablement annoncée, de début des cours.

L'heure est encore et toujours aux inscriptions, réinscriptions, réorientations ou permutations pour les élèves admis en classe de 6e pour le compte de l'année scolaire 2018-2019.

Dans les établissements primaires et secondaires publics que nous avions visités hier, aucun enseignement n'était dispensé. Les élèves effectuaient des allées et venues dans la cour de leurs établissements respectifs, pendant que les parents faisaient le pied de grue dans les secrétariats. Objectif, inscrire leurs enfants ou récupérer le dernier bulletin de notes de l'année écoulée. C'était le cas à l’école publique d'Okala, où nous avons rencontré des parents attendant d'être reçus.

Au lycée Paul-Emane-Eyegue, les apprenants ont fait le déplacement pour prendre la température. « Je suis venue voir dans quelle classe j'ai été envoyée, et vérifier par la même occasion si l'emploi du temps est déjà prêt. On nous a dit de revenir demain et que les cours vont probablement commencer lundi prochain », explique une élève admise en classe de Première.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.