Libreville / Festival international de l'humour africain : Quand le son gâche la fête

Annoncé pour être un mémorable festival d'humour, le Festival International de l'humour africain (Fiha) 2016 a été entaché par quelque soubresauts.

La technique a fait faux bond à ce rendez-vous du rire. Tout avait pourtant bien commencé. Avant que le son ne lâche. Grésillant, plein d'échos, et donc inaudible, dans une salle du gymnase du Prytanée militaire pleine à craquer.

Tout au long de la soirée le public a gardé espoir que le problème sera solutionné. On s'y active. Omar Defunzu, président du Fiha demande à l'audience de lui accorder une vingtaine de minutes pour remettre de l'ordre dans ce cafouillis sonique.

Une trentaine de minutes plus tard, le spectacle peut reprendre. Mais le problème demeure. Les baffles sifflent, grésillent et font un écho bruyant. On entend à peine, voire pas du tout, ce que disent les humoristes.

Mouvement dans les gradins. On pense que la salle se vide. Les spectateurs changent de place espérant capter quelques bribes. La soirée se poursuivra dans ces conditions. Dommage!

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.