Habitat / Logements sociaux d'Angondjé : L'opération se poursuit

Débutée, mardi dernier, l'expulsion concernant les logements sociaux d'Angondjé continuait hier.

Le premier jour, il a été question de recenser les biens dans les maisons et de changer les serrures des habitants qui refusaient de rendre les clefs. « Nous partons du principe que certaines personnes ne sont pas sorties (...), et ce malgré les répits (...) accordés. Aujourd'hui, il est question de sortir les effets des maisons illégalement occupées, puis de les sceller. Si (...) les habitants illégaux reviennent (...), ils s'exposeront à des poursuites », commentait l'un des huissiers de justice.

On pouvait apercevoir, dans la cité, matelas, postes de télévision et autres matériels, entassés devant les logements. En face, les anciens occupants ont du mal à croire ce qui leur arrive. Le cas de Chancie Mabia, qui en appelle à la clémence: « On ne pouvait pas attendre la fin de l'année scolaire ? Nos enfants sont déjà inscrits dans les établissements aux alentours. On va où maintenant ? »

Ces expulsions se sont faites sans débordements policiers, aidés par certains délogés... résignés. D'un côté, les forces de l'ordre font leur travail. De l'autre, les occupants libèrent les habitations.



F.B.E.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.