Droits de l'homme : Policiers et gendarmes savent désormais de quoi on parle

activités commémorant l'édition 2016 de la Journée de l'enfant africain au Gabon, se sont achevées le vendredi 22 juillet dernier, dans les anciens locaux du commandement en chef des forces de police nationale, sis au Komo. Cette initiative du ministère de la Justice, mise en œuvre par la direction générale des droits de l'homme, visait à sensibiliser policiers et gendarmes de Libreville, Owendo et Akanda à l'approche holistique en matière de protection des droits de l'enfant. Au total, 960 gendarmes et 200 flics ont bénéficié de ce renforcement des capacités opérationnelles. Des sessions de formation dirigées par le directeur de la protection des droits de l'homme, Anicet-Gervais Ondo Nguema, en collaboration avec le directeur général des écoles de gendarmerie, le lieutenant-colonel Corneille Didjienga Ibinga, et le directeur de la sûreté urbaine, le commandant de police Stelle Nzigou.

A cet effet, plusieurs participants ont loué l'opportunité d'une telle activité, en ce qu'elle leur a permis de s'approprier la nouvelle approche de percevoir et de comprendre l'enfant, qui reste véritablement un être vulnérable ayant besoin d’être cerné de manière spéciale. D'autre part, policiers et gendarmes ont été édifiés sur l'étendue du cadre normatif applicable au Gabon en matière de protection de l'enfant, et plus particulièrement sur le plan international.


Olivier NDEMBI


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.