Débat d'idées : Daniel Rondeau et Véronique Tadjo

A tour de rôle, les deux auteurs confirmés et citoyens du monde ont parcouru ces différentes préoccupations sur la base de leurs expériences et écrits, devant un public admiratif.

C'EST parti depuis le jeudi 15 février dernier, à l'Institut français de Libreville, pour le cycle de débat d'idées, édition 2018. Après les thématiques sur l'environnement en 2015, la transition numérique (2016), les patrimoines naturels et culturels du Gabon (2017), l'édition de 2018 se focalise sur '' L'Afrique aux mille visages''. En 9 rendez-vous étalés sur toute l'année 2018, ce cycle de débat d'idées favorisera des réflexions autour d'un ensemble de préoccupations de l'heure sur la marche de notre continent sous le prisme de la littérature, des arts et sciences humaines.

Daniel Rondeau (France) et Véronique Tadjo (Côte d'Ivoire) ont ouvert le bal jeudi dernier, en présence de Dominique Renaux, ambassadeur de France au Gabon et à Sao-Tomé, et d'un public admiratif. Au cours de cette rencontre inaugurale, modérée par Steeve Renombo, maître de conférences à l'Université Omar-Bongo (UOB), avec les contributions de Rodrigue Ndong Ndong, maître-assistant, et Pierre-Claver Mongui, directeur du département de Lettres Modernes (UOB), l'éditeur-diplomate français et la romancière-universitaire ivoirienne ont abordé les problématiques liées aux villes africaines, à l'histoire, à l'édition et à l'écologie.

Frédéric Serge LONG

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.