Accident : Un train minéralier déraille

Un énième déraillement d'un minéralier s'est produit dans la nuit de mardi à mercredi, à hauteur des gares d'Oyan et Mbel.

Si aucune perte en vie humaine n'a été recensée, l'accident a cependant engendré des dégâts matériels considérables. Au point que le trafic des trains voyageurs se trouve actuellement interrompue.

Certaines sources indiquent que le train minéralier de la Compagnie minière de l'Ogooué (Comilog), long de deux kilomètres environ, se déplaçait dans le sens Franceville-Owendo. Entre les gares de Mbel et Oyan, les roues du transporteur de minerai vont subitement sortir des rails. Cet incident entraînera aussitôt l'encastrement de dix wagons, qui voient par la suite leur cargaison s'éparpiller le long de la voie ferrée.

La conséquence majeure de ce déraillement est le piteux état dans lequel se sont retrouvés les traverses et autres ballasts. Il s'agit-là des principaux matériaux de consolidation du profilé d'acier sur lequel repose le chemin de roulement et de guidage des roues des véhicules ferroviaires. Une situation qui, de facto, a compromis la circulation des autres trains. Notamment ceux affrétés aux passagers, qui ont commencé à être annulés depuis mardi soir.

Des équipes s'attellent actuellement sur le site, en vue de réparer les rails détruits et libérer la voie le plus rapidement possible. (paru le 16-6-16 ).


Styve Claudel ONDO MINKO


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.