Rendu parlementaire : Combattre les "démons de la diversion"

Rendu parlementaire : Combattre les "démons de la diversion"

JEAN-PIERRE Oyiba, député du 1er arrondissement de la commune de Franceville (Haut-Ogooué) et 5e vice-président de l’Assemblée nationale, a fait, le week-end écoulé, son compte-rendu parlementaire aux populations de sa circonscription électorale

JEAN-PIERRE Oyiba, député du 1er arrondissement de la commune de Franceville (Haut-Ogooué) et 5e vice-président de l’Assemblée nationale, a fait, le week-end écoulé, son compte-rendu parlementaire aux populations de sa circonscription électorale.

Après avoir rappelé les missions d’un député, ce dernier a, pour ainsi dire, crevé l’abcès. En effet, depuis quelque temps, sa province natale est stigmatisée. Certains allant jusqu’à véhiculer une thèse "séparatiste". De quoi susciter l’ire du membre du Bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG). "Nous, dans le Haut-Ogooué, devons être vigilants", a-t-il martelé. Droit dans ses bottes, il n’a pas manqué de préciser que le Haut-Ogooué a toujours soutenu le régime en place. Non sans affirmer que "tous les pouvoirs ont toujours un bastion, un fief". Et le Haut-Ogooué constitue à n’en point douter ledit fief pour le régime actuel. Pour l'orateur, "la politique ce n’est pas diviser mais rassembler les gens". D’où son exhortation à ne pas céder aux sirènes de la diversion. "Les Gabonais ont de vrais problèmes, les Gabonais en ont marre de la diversion", soutient-il.

Connu pour son franc-parler, Jean-Pierre Oyiba a reconnu que tout n’est pas forcément pour le mieux dans le meilleur des mondes. "Le PDG gère le pays avec des ratés et des réussites (…) aucune œuvre humaine n’est parfaite", affirme-t-il. Néanmoins, il invite ses concitoyens à s’approprier le discours du chef de l’État, axé sur les valeurs de cohésion, de solidarité nationale et de partage. Mieux, à le soutenir davantage.

Autre point majeur dudit compte rendu parlementaire, l’actuelle pandémie mondiale, le Covid-19. Et le député du 1er arrondissement de déclarer que les mesures restrictives prises par les autorités ont permis d’éviter l’hécatombe. Non sans tordre le cou aux rumeurs et autres contre-vérités inhérentes à l’actuelle campagne de vaccination. "La seule solution pour revenir à la vie normale, c’est le vaccin. Vaccinez-vous", recommande-t-il.



Yannick Franz IGOHO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.