PAT  : Les " Mamboundouistes" fustigent " le manque de volonté politique du gouvernement"

PAT  : Les " Mamboundouistes" fustigent " le manque de volonté politique du gouvernement"

LES " Mamboundouistes", entendez les cadres et militants de l'Union du peuple gabonais (UPG) restés fidèles aux idées de Pierre Mamboundou, ont, dans un communiqué de presse publié hier, à l'issue de leur rencontre, fustigé le " manque de volonté politique" du gouvernement dans la mise en œuvre du Plan d'accélération de la transformation (PAT)

LES " Mamboundouistes", entendez les cadres et militants de l'Union du peuple gabonais (UPG) restés fidèles aux idées de Pierre Mamboundou, ont, dans un communiqué de presse publié hier, à l'issue de leur rencontre, fustigé le " manque de volonté politique" du gouvernement dans la mise en œuvre du Plan d'accélération de la transformation (PAT). Tout en déplorant au passage " l'absence de résultats sur le terrain".

De fait, ils ont invité " le gouvernement à publier la cartographie détaillée des actions du PAT sur l'ensemble du territoire national pour le compte de l'année 2021 et l'estimation de son coût financier global".

Cette exhortation est d'autant plus nécessaire que, selon eux, face à la dégradation des conditions de vie et la précarité des populations, il est primordial que le gouvernement s'attelle réellement à résoudre les difficultés auxquelles sont confrontés les Gabonais et Gabonaises.

D'où leur appel au président de la République " à résoudre dans l'urgence l'insatisfaction des besoins primaires perceptibles des populations, en imprimant une vision forte qui passe par un changement de gouvernance de l'action publique pour un engagement irréversible dans la voie d'un véritable développement de notre pays".

Sur un tout autre plan, revenant sur les incidents survenus récemment à Okondja, chef-lieu du département de la Sébé-Brikolo, ils ont condamné " les actes de violence perpétrés à l'endroit du président du Rassemblement de la patrie et la modernité (RPM), Alexandre Barro Chambrier", tout en appelant " les populations à l'apaisement et la retenue".

Sur ce, " au regard de la gravité des faits qui pourraient mettre à mal notre jeune démocratie", ils ont appelé le procureur de la République près le tribunal de première instance de Franceville " à se saisir de ce dossier afin d'établir toutes les responsabilités".

C'est dire que la rencontre des " Mamboundouistes" était essentiellement axée autour de l'analyse de la vie politique nationale.



J.KOMBILE MOUSSAVOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Commentaires (1)
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.