Vol à Makokou/ Suite de l'affaire : N. N. rejoint ses complices

La plainte déposée à la police par Valentin N. mécanicien camerounais de 27 ans, victime, à Makokou, d'un délestage de près de 800 000 francs, dans la nuit de samedi 18 juin dernier, connaît un dénouement heureux.

Six des huit braqueurs présumés ont été mis aux arrêts et placés sous mandat de dépôt au centre de détention du chef-lieu de la province de l’Ogooué-Ivindo (L’Union de samedi 2 et dimanche 3 juillet derniers). Seuls les nommés Ado, présenté comme le chef du gang, et Jordan N. N. ont pu échapper aux filets tendus par les éléments de l’antenne de la Police d’investigations judiciaires (Pij).

Mais la cavale du second fugitif cité a pris fin, une semaine plus tard. Déféré à son tour devant le procureur de la République, le mercredi 27 juin dernier, il a rejoint ses complices présumés à la maison d’arrêt, où ils attendent tous de répondre de leur acte.

Lors de son audition, Jordan N. N. jeune Gabonais de 20 ans, aurait reconnu, qu’il se trouvait la nuit des faits avec ses amis Ado, toujours en fuite, Dieu-Merci N. Ritch Forester B. et Michael B. Nemy, tous de nationalité gabonaise. ( Paru le 7-7-16 ).

SCOM

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.