Conseil national de la Démocratie : Enfin la reprise !

Séraphin Ndaot Rembogo et les siens se retrouvent aujourd'hui, dans le cadre d'une session extraordinaire qui intervient après plusieurs mois d'inactivité.

Le président du Conseil national de la démocratie (CND), Séraphin Ndaot Rembogo, ouvrira les travaux de l'assemblée plénière ce jour à l'hôtel Palm d'or de Libreville. Y sont conviés en qualité de membres de droit, le Premier ministre, les présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale, les anciens Premiers ministres, les anciens présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale, les partis politiques légalement reconnus à raison de deux par parti.

Rappelons qu'il y a quelque temps, près de 53 partis avaient signé une pétition dans laquelle ils interpellaient le président de la République pour la revitalisation de l'institution dirigée par le leader du PDS. Auprès du chef de l'Etat, ces derniers sollicitaient de sa part qu'il instruise le gouvernement afin de prendre ''les mesures nécessaires'' pour que revive le CND. En effet, des problèmes recensés, le porte-parole du comité d'organisation, Joachim Mbatchi Pambou, notait que, ''depuis bientôt deux ans, le Conseil national de la démocratie est en proie à une crise qui l'enferme dans un dysfonctionnement notoire, caractérisé par la non-tenue de ses sessions plénières, officiellement pour faute de dotation budgétaire devant lui permettre de jouer pleinement son rôle d'organe régulateur de la démocratie et de règlement des tensions politiques''.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.