Tenanciers de bars : Une somme qui ne les arrange pas

Tenanciers de bars : Une somme qui ne les arrange pas

LE Collectif des tenanciers de bars a exprimé sa déception en début de semaine devant le guichet spécial mis en place par le gouvernement pour les soutenir

LE Collectif des tenanciers de bars a exprimé sa déception en début de semaine devant le guichet spécial mis en place par le gouvernement pour les soutenir. L'État avait en effet décidé d'octroyer à ces opérateurs économiques un soutien financier suite à la mesure de fermeture de leurs établissements.

Le montant des chèques perçus depuis lundi varie entre 200 000 et 300 000 francs. Des sommes dérisoires à leurs yeux. "Lorsque nous nous étions fait enregistrer à la Direction des PME, on nous avait demandé nos bilans financiers des mois de décembre 2019, janvier, février et mars 2020. Certains snack-bars ont présenté plus de 2 millions de francs par mois, preuves à l'appui. Les night-clubs sont à environ 4 millions de francs de bénéfice mensuel. Nous sommes simplement surpris et déçus", soupire le coordinateur du Collectif des tenanciers, Joël-Claincy Mapangou-Mapangou.

Fermés depuis mars 2020, certains opérateurs sont entre 24 et 40 millions de francs de pertes. Et puisqu'ils leur avaient aussi été demandés les pièces d'identité de leurs employés, pour justifier que leurs établissements employaient bien du personnel, le collectif s'attendait à recevoir une aide conséquente pour pouvoir régler au moins 4 ou 5 mois de salaire.



GM.NTOUTOUME-NDONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.