Pollution / SEEG : La réplique de Régis Immongault

Le groupe Veolia a battu en brèche, le 28 février dernier, les accusations du gouvernement d’avoir pollué la quasi-totalité de ses sites de production en rappelant que, pendant 20 ans, l’Etat gabonais était représenté par deux observateurs au conseil d’administration de la SEEG. Notamment l’actuel ministre de l’Economie Régis Immongault.

« Il est surprenant que toutes les instances de contrôle des autorités publiques telles que l’Autorité de régulation du secteur de l’eau et de l’énergie, le ministère de l’Eau et de l’Energie ou encore la Direction de l’Environnement n’aient jamais mis en lumière des dégâts environnementaux, alors qu’elles ont diligenté des audits tout au long de la concession. La SEEG est soumise à des audits réguliers des autorités gabonaises, plus d’une dizaine ces dix dernières années », s’est défendu le groupe francais Veolia dans un communiqué.

 

« Depuis 1997, l’Etat gabonais a donc une parfaite connaissance de la réalité de la société. L’actuel ministre de l’Economie du Gabon, Régis Immongault Tatangani, a lui-même été présent de nombreuses années au conseil d’administration de la SEEG », a précisé la multinationale française.

Piqué au vif, le ministre Immongault a qualifié de « mensonge », les affirmations du groupe Veolia.

« C’est la démonstration que Veolia est aux abois. Quand ils disent que j’ai représenté l’État aux Conseil d’administration pendant de nombreuses années, c’est un mensonge. J'ai été un des représentants de l’Etat durant deux ans seulement. Mi-2007 et mi-2009. Durant ces deux années, il n'y a pas eu d’examen d’un rapport de la situation de la pollution des activités de la SEEG », a précisé le membre du gouvernement. Dont acte.

 

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.