Management /Colloque international de Libreville (CIL) : Trente communications pour explorer la dynamique et l'attractivité des territoires

Le Colloque international de Libreville (CIL), portant sur les problématiques liées aux sciences de gestion, s'est ouvert hier, à l'Institut supérieur de technologies (IST).

Venus d'Afrique de l'Ouest, du Centre et du Maghreb, plusieurs spécialistes africains en sciences de gestion, des institutionnels et des praticiens vont croiser leurs savoirs et expériences sur les initiatives et actions susceptibles d'impulser la dynamique et le développement des territoires.

Pour cette quatrième édition, les organisateurs ont choisi comme thème : " Management, gouvernance et dynamiques territoriales : enjeux et défis". Comme l'a indiqué le président du Conseil scientifique du CIL, le Pr Bertrand Sogbossi Bocco, « face au besoin de développement local, compte tenu de la dynamique des populations, il est question de penser l'attractivité de nos territoires ».

Ce colloque va se décliner en un ensemble de phases comprenant la méthodologie en sciences de gestion, des communications scientifiques (30 au total), une table-ronde entre chercheurs et praticiens et un atelier sur l'évolution de la carrière du chercheur de l'Institut supérieur de technologies (IST).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.