Atelier régional sur la lutte contre l’exploitation illégale du bois : Impliquer davantage la justice

atelier sous-régional consacré à la lutte contre l'exploitation illégale de bois, dans le bassin du Congo, s'est tenu à Libreville du 15 au 19 mai 2017.

Celui-ci a vu la participation des représentants du Gabon, du Cameroun, de la République du Congo et de la République Démocratique du Congo (RDC). Et également la présence des ONG, des magistrats et des enquêteurs en criminalité environnementale, qui ont rappelé le rôle primordial de la justice dans ce combat.

Les formateurs américains, issus de différents départements, notamment de la justice, du service forestier, de la sécurité intérieure et du service des pêches et de la nature, ont indiqué que le bassin du Congo est considéré comme le deuxième poumon de la planète après l'Amazonie, relevant que les efforts consentis jusqu'alors n'ont pas encore permis d'arriver à une gestion durable des forêts.

Des présentations réalisées par les magistrats Alain Georges Moukoko, ancien procureur de la République de Makokou, et Emma Nganga Kouya, ancien président de la Cour d'appel du Tribunal spécial, ont ainsi édifié les participants sur les dispositions légales et les combats menés par la justice au Gabon pour combattre ce fléau.


AEE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.