Protection sociale : L'amélioration du service en question

Sitôt nommé à la tête du ministère de la Protection sociale et de la solidarité nationale, Guy-Maixent Mamiaka, accompagné de son délégué, Jonathan Ndoutoume Ngome, s'est rendu, mardi dernier, à la direction générale de la Caisse nationale d'assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs), à Libreville.

Le nouveau ministre y a été accueilli par les agents, en tête desquels le directeur général de la Cnamgs, Renaud Allogho Okoue. Et s'il a surtout été question de prendre langue entre les deux parties, le "DG" de la Cnamgs a mis cette visite à profit pour présenter les ambitions de la structure à son hôte. Notamment leur plan d'actions quinquennal (2018-2022), quoique pas encore adopté.

C'est une vision dont les grandes lignes sont " l'équilibre des finances de la boîte", " l'amélioration des soins et l'universalisation de la couverture", "l'optimisation de l'organisation et des processus" et " le renforcement de l'aide sociale". Toute chose qui va se traduire par des actions telles que la mise en place des pharmacies Cnamgs dans les hôpitaux, l'enrôlement des 800 mille Gabonais encore absents du fichier, ou encore "la démarche zéro papier".

Ce dernier point consiste, notamment, en la numérisation du dossier médical des patients, et pourrait faire des économies annuels de l'ordre de 2 milliards de francs à la Cnamgs, selon une source autorisée.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société

 

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.