Economie : PRE et FID, le temps presse

Cela s'apparente à une course contre la montre : le gouvernement n'a plus de calcul à faire. Il lui faut décaisser de l'argent pour les projets et programmes du Plan de relance économique et les activités du Fonds d'initiatives départementales. Il y va du succès ou de l'échec du PRE et du FID.

DANS quatre à six semaines, le Gabon devrait rentrer de plain-pied dans la grande saison sèche (juin-juillet-août), temps propice au débroussaillage et à l'aménagement des surfaces cultivables. Figurant parmi les huit filières prioritaires du Plan de relance économique, la pratique de l'agriculture et le système agraire national sont fortement tributaires des saisons.

En effet, les cultures des plantations à ciel ouvert, et la mise en terre des semences se font selon les cycles des pluies, faute de systèmes d'irrigation. Cette dépendance du système agraire aux cycles naturels des saisons sèches et de pluies fait que le temps presse.

Si le gouvernement, qui a annoncé, justement dans le cadre du Plan de relance économique (PRE), des programmes agricoles de 64 milliards de francs financés par la Banque africaine de développement (BAD), rate la grande saison sèche qui se profile à l'horizon pour l'aménagement des plantations, il faudra attendre la fin du mois de décembre, lors de la probable petite saison sèche, pour ce faire. Ce serait aussi un raté grave pour la filière agriculture du PRE, censée se terminer l'année prochaine.

Innocent M'BADOUMA

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.