Programme Diboty : 55 millions de francs pour...

L'hôtel de ville de Libreville a prêté son cadre, mercredi dernier, à la cérémonie de présentation officielle du Programme d'accompagnement à l'autonomisation des Gabonaises économiquement faibles, intitulé "Diboty" (merci en yipunu).

Initié par le Fonds national d'action sociale (Fnas), il s'agit notamment d'un financement de 55 millions de francs, destinés à accompagner et accroître l'appui à l'insertion socio-économique des femmes gabonaises par la mise en place d'un réseau commercial sur table, pour la vente de produits vivriers. Ce, conformément à la politique sociale impulsée par le chef de l'Etat.

L’événement a vu la présence des membres du conseil municipal de Libreville. Il a, entre autres, été marqué par la signature de la convention d'accompagnement entre le Fnas et les commerçantes des différents marchés de Libreville, bénéficiaires.

« Le programme Diboty, lancé ce jour au bénéfice de nos compatriotes en situations difficiles, a pour but d'accompagner et de pérenniser le commerce sur table des femmes commerçantes des communes de Libreville, Owendo et Akanda. Son action consiste à mobiliser les ressources pour financer le réseau du commerce sur table au profit de notre cible, sur toute l'étendue du territoire national », a indiqué le directeur général adjoint du Fnas, Constant Assari, lors de cette cérémonie, qui coïncidait avec la remise des premiers accompagnements.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.