Owendo / Problème de déguerpissement : Entre policiers et riverains

Ces policiers, sont arrivés ce matin nous demander de déguerpir de nos domiciles. Ils nous disent que nos terrains appartiennent à un ressortissant béninois, qui aurait un titre foncier qu'ils ne nous présentent pas, alors que nous avons les nôtres.» a expliqué hier matin, un des habitants lésés de la zone dite Razel.

L'un des fils de feu Azilé d'affirmer que sa famille, comme beaucoup d'autres, a obtenu son terrain dans les normes depuis 1990 dans ce site de Razel (Owendo). Et que Tout commence en 1992, lorsqu'un certain Mabiala serait venu intimider les occupants en leur demandant de déguerpir des lieux. Puis, se sont succédé ensuite, un certain Chico, un Libanais, un Béninois, un certain Koumba Bouassa et un nommé Sossa Simawango. « Tous ces gens ne nous montraient jamais des documents d'occupation de propriété», s'est il insurgé.

L'interlocuteur informe que ce sont 18 familles qui sont touchées par le déguerpissement. Mais dans la nouvelle liste, les noms de ces dernières n'y figurent plus. Avant de préciser que c'est l'un des prétendus propriétaires qui aurait fait venir la police. « Nous n'allons pas partir. La loi est avec nous. Quitte à ce qu'ils nous dédommagent», a-t-il martelé.

Selon une source, la police a finalement évacuées, un peu plus tard, les dites populations à coup de gaz lacrymogènes.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.