Humeur : Quel samedi dingue !

Humeur : Quel samedi dingue !

La campagne de communication en clair-obscur des opérateurs gabonais de téléphonie ayant précédé l'opération de basculement à neuf chiffres dans la nuit du 15 au 16 novembre 2019 n'y a rien fait : au petit matin de samedi, des centaines, voire des milliers d'abonnés sont restés en rade. Était-ce le but recherché ?

Pari gagné donc par nos opérateurs téléphoniques qui ont réussi ce grand exploit de nous mettre en colère : laisser - le temps d'un week-end et peut-être davantage encore - autant de clients hors réseau. En marge de cette migration censée arrimer le Gabon aux normes des télécommunications internationales. Sauf que des échos qui nous sont parvenus, ailleurs ce basculement de masse se serait passé sans fracas, ni récriminations.

Des récriminations dont se sont fait amplement l'écho les réseaux sociaux. "De l'amateurisme pur !", "Comment s'en sortiront ceux d'entre nous ne disposant pas de téléphone Android", "Même ceux qui en disposent ne s'en sortent pas pour l'instant", "Comment feront ceux qui sont en zone rurale où internet est une gageure ?", "En plus, certains nous ont piqué des sous en vendant des applications gratuites"… La toile s'en est donné à cœur joie autour d'un basculement dont les dégâts collatéraux continuent de faire couler encre et salive. Que ce soit au niveau du répertoire téléphonique ou celui du réseau social WhatsApp, rares sont les abonnés dont les contacts sont sortis indemnes de ce ''bug'' du week-end. ''J'enregistre les noms au fur et à mesure que mes contacts m'appellent'', nous a confié, hier, un de ces abonnés en colère. Quel week-end de pagaille !



Issa IBRAHIM



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.