Grogne au Consuelec : Les agents dénoncent le laxisme de la tutelle

Les agents du Comité national de sécurité des usagers de l'électricité (Consuelec) ont envahi, hier, l'entrée principal du ministère de l'Eau et de l'Énergie, pour observer un mouvement de protestation.

Les manifestants dénoncent un certain laxisme de la tutelle face à la situation qui prévaut au Comité.

Selon eux, ils avaient déjà été reçus une première fois par le ministre de l'Eau et de l'Énergie, Patrick Eyogho-Edzang. C'était au lendemain de sa prise de fonction. Au cours de cette rencontre, le membre du gouvernement les aurait laissé entendre qu'« il était prêt à régler notre différend ». Mais, déplorent les agents, « e ntre le jour où il nous a reçus et aujourd'hui, cela fait cinq mois, il n'en est rien, c'est le silence ! »

C'est donc face à ce silence qu'ils ont décidé d'entamer un mouvement d'humeur jusqu'à ce que la tutelle daigne se prononcer sur leur situation.

Selon le secrétaire général du Consuelec, Cédric Mayila,  « comment comprendre qu'au moment où le président la République prône le plein emploi, des compatriotes qui sont soumis à l'exercice d'une mission du service public puissent passer 6 ans sans salaires ? Six ans sans salaire, c'en est trop ! Au regard du laxisme de l'administration et face au silence de la tutelle, nous avons décidé de prendre possession de la rue », s'est indigné Cédric Mayila.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.