Concours d'art oratoire au féminin : Andrée Brelle Danielle Moungola Banzouzi sacrée !

Le concours d'art oratoire au féminin organisé par la start-up "Charly Tchatch" s'est clos mercredi dernier, à l'issue de la grande finale qui s'est tenue à l'hôtel Palme d'Or de Libreville.

Après une présélection courue, le mois passé, le dernier round de cette compétition a opposé douze "jeunes femmes audacieuses", à la verve affûtée. C'est finalement Andrée Brelle Danielle Moungola Banzouzi qui a ravi la palme d'or du jury - et du public -. Récompensée, entre autres, d'une somme de 500 mille francs. Elle s'est fait accompagner sur le podium par Malaurie Ovina Zue et Julie Oke, respectivement 2e et 3e du concours. Lesquelles ont aussi gagné des enveloppes de 200 et 100 mille francs.

Mais au-delà de ces récompenses, les participantes ont confié avoir engrangé "une immense expérience" de ce premier concours d'art oratoire au féminin. En ce sens que cette compétition leur a permis d'affûter leurs talents d'oratrices, et de défendre leurs opinions sur des sujets majeurs.

Les candidates ont, en effet, exposé sur des thématiques telles que "l'influence de la femme dans la société africaine", ou "l'émancipation de la femme". Peu impressionnées par un public pourtant venu en masse, les jeunes filles ont remarquablement déroulé leurs argumentaires à chacun de leur passage sur le pupitre. Toute chose qui a davantage compliqué le travail du jury, présidé par Françoise Ndayishimiye, représentante de l'Onu-Sida au Gabon.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.