Moanda / Bande organisée Moanda : Les mecs à Fernand frappent à nouveau

Fernand Mv. (41 ans), cerveau présumé, Brands Mi. N. et un certain "Fire", se sont rendus, une fois de plus, auteurs d'escroquerie en bande organisée à Moanda. Le trio aurait extorqué 12 millions de francs à Diakité Ab., commerçant malien.

Comme à leur habitude, les arnaqueurs entrent en contact avec un "tchouqueur", Mamadou T., compatriote de la victime. Celui-ci les met en relation avec Diakité Ab. Les Gabonais se font passer pour des orpailleurs. Ils demandent à l'homme d'affaires une somme de 12 millions de francs, pour acquérir les 600 grammes du métal en leur possession. Après s'être acquitté de la somme, l'acheteur exige d'entrer en possession de l'or promis. Malheureusement, il n'en sera rien. Les membres du groupe disparaissent dans la nature.

Diakité Ab. décide alors de porter plainte contre son compatriote. Celui-ci est arrêté le 18 janvier 2016 et écroué. Le trio d'escrocs réapparaît, le vendredi 9 septembre. C'est Alfred Ndonda le nouveau pigeon. Sauf que flairant l'arnaque, celui-ci se rapproche du commissariat de Moanda. La souricière mise en place, Fernand Mv. est interpellé le 16 septembre.

Déféré devant le procureur, Fernand, ancien pensionnaire de ladite prison, fait désormais l'objet de deux mandats de dépôt. Ses compères sont toujours en cavale. (Paru le 24-9-16)


Styve Claudel Ondo Minko


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.