Lutte contre l’immigration clandestine à Meyo-Kyè : Un passeur notoire et trois sans-papiers neutralisés par les pandores

Jean Ngoua-Abagha alias Tao, Gabonais d’une trentaine d’années, a été appréhendé dernièrement par les agents de la brigade de gendarmerie du district de Meyo-Kyè, dans le département du Ntem.

Il est poursuivi pour ses activités de passeur présumé. Le véhicule de Ngoua, très actif dans la zone dite des Trois-Frontières, a été pris avec trois "sans-papiers" à bord - deux Maliens et un Camerounais - qu’il tentait d'amener à Bitam, le chef-lieu du département du Ntem.

Déférés devant le procureur de la République près le tribunal de première instance d’Oyem, les mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de cette localité.

Ce mardi 31 janvier, dans l'après-midi, les Officiers de police judiciaire (OPJ), informés de l'activisme de Tao, mettent en place un plan en vue de le traquer. Ainsi, au lieu de commencer leur patrouille dans le sens Meyo-Kyè/Bitam, en passant par le village Essatop, les enquêteurs font plutôt le trajet inverse. Après une vingtaine de kilomètres de route, les pandores improvisent un poste de contrôle à la sortie du village Mbongété, soit à environ 16 km de Meyo-Kyè.

Au bout de deux heures, l’attente des limiers finit par payer, car l’automobile de Jean Ngoua-Abagha tombe dans la souricière. Le passeur, les deux Maliens et le Camerounais sont aussitôt mis aux arrêts.


SCOM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.