Football féminin : La débâcle des Panthéresses

Dur apprentissage pour nos Panthéresses qui pensaient peut-être que "Sud Ladies cup" est un tournoi de fortune comme il s'en déroule dans leur pays.

En trois sorties déjà, les pouliches de Jeanne Moussavou ont concédé autant de défaites : 0-7 contre Haïti, 0-11 face à leurs homologues du Japon. Et 0-6 devant la France. Au grand dam de S. Djes qui, consciente que l'équipe nationale du Gabon « n'a pas de niveau sur tous les points », pense que la préparation aurait pu se faire en Afrique. Particulièrement dans notre sous-région.

Excédé dans les tribunes, notre confrère Freddy Koula a fustigé, selon un confrère, « le manque de professionnalisme des personnes qui dirigent le football gabonais ». Au sortir de la défaite contre le Japon, Diego Ndoumbou (ancien président du Comité de normalisation de la Fégafoot et de la Ligue de football de l'Ogooué-Maritime), est moins tendre avec ses anciens compagnons fédéraux. « Japon 11-Gabon 0. C'est du football ou du handball ? Vous humiliez toute une nation, vous les membres de cette Fégafoot », martèle, sur sa page facebook, Diego Ndoumbou. En attendant l'issue du prochain match contre le Mexique, l'addition est vraiment salée pour nos jeunes Panthéresses. En trois sorties, elles ont concédé 24 réalisations contre zéro but marqué. Et si l'on ajoute les 11 buts encaissés lors de la mise au vert au Maroc, on peut affirmer que l'humiliation est à son comble.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.