Pandora papers : Ali Bongo est “victime d'un acharnement médiatique

Pandora papers : Ali Bongo Ondimba est “victime d'un acharnement médiatique"

C'est du moins l'argument brandi par la Présidence de la République du Gabon, par la voix de son porte-parole, Jessye Ella Ekogha. Ce dernier a réagi sur le dossier des " Pandora papers" lors de sa traditionnelle conférence de presse de ce jeudi. Selon, Jessye Ella Ekogha le chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, n'est en rien concerné par ce brulot qui épingle plusieurs personnalités mondiales qui ont recours aux sociétés offshore dans les paradis fiscaux. Car, à l'issue des investigations, il se trouve que ce dossier est vide. Faisant dire à Jessye Ella Ekogha qu'il s'agit d'un "acharnement médiatique " injustifié sur une affaire montée en épingle. Des accusations balayées d'un revers de la main du fait que les fameuses sociétés mentionnées n'ont jamais existé.

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.