"Paix des braves" : Mayila propose aux acteurs politiques de financer les assises

"Paix des braves" : Mayila propose aux acteurs politiques de financer les assises

LES choses semblent se préciser au niveau de l'appel à la "paix des braves", lancé par Guy-Christian Mavioga, leader du Bloc démocratique chrétien (BDC)

LES choses semblent se préciser au niveau de l'appel à la "paix des braves", lancé par Guy-Christian Mavioga, leader du Bloc démocratique chrétien (BDC). Si jusque-là la question du financement de cette grand-messe politico-politicienne pose problème ou constitue une pomme de discorde, la proposition aux acteurs politiques de financer lesdites assises du président de l'Union pour la nouvelle République (UPNR), Louis-Gaston Mayila, ne doit pas être balayée d'un revers de la main. Surtout en cette période, - n'ayons pas peur des mots -, de récession économique.

"S’agissant du financement, je pense que ce n’est faire injure à personne pour que chaque participant donne au moins 10 000 francs CFA qui donneront droit à un badge. Donc, l’organisation devrait au moins imprimer 1 000 badges sachant qu’en vendant aux 500 délégués à raison de 10 000 francs CFA, ce sera au moins ça pour de l’eau, les hôtesses et l’accueil. Maintenant les partis politiques, eux aussi devraient donner entre 50 000 et 100 000 francs CFA", a-t-il déclaré dans une interview accordée à nos confrères de Courrier TV.

Non sans fustiger l'octroi des perdiems aux participants des différentes rencontres politiques depuis l'avènement du multipartisme (Ndlr : de la Conférence nationale au Dialogue politique d'Angondjé). Et ce dernier de déclarer sans sourciller : "Personnellement, je n’ai jamais été payé pour prendre part à un débat". Droit dans ses bottes, le porte-étendard de l'UPNR estime que le bon déroulement de cette énième rencontre politique, cette fois organisée sous l'égide du Conseil national de la Démocratie (CND), dépendra du sérieux des participants.

"Pour ne pas donner cet air d'aller à la soupe, il faut que les participants financent l'organisation de cette rencontre", a-t-il affirmé sans ambages. Reste désormais à savoir si cette proposition recevra un écho favorable dans le landerneau politique ?



Y.F.I



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.