Entretien avec le président du Conseil national de la démocratie : Séraphin Ndaot Rembogo : « La politique de la chaise vide a toujours été contre-productive pour l'opposition »

Depuis la mise en place du bureau du Conseil national de la démocratie (CND), beaucoup se demandent ce qu'il en est réellement. Nous avons rencontré son président, par ailleurs président du Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS), pour en savoir plus.

L'Union : Le bureau du Conseil national de la démocratie (CND) est mis en place depuis plusieurs mois. Jusqu'à présent, il n'y a aucune lisibilité quant à l'action de cette institution que vous dirigez. Où en êtes-vous ?

Séraphin Ndaot Rembogo : Il y a effectivement un retard à l'allumage, si je peux m'exprimer ainsi. Deux raisons essentielles expliquent cette situation : la première est matérielle et la seconde, juridique. Sur le premier point, l'État vient de doter cette institution d'un siège situé au boulevard Triomphal. (...) Mais cet immeuble anciennement occupé par le Conseil d'État n'est pas équipé en mobiliers. Il est entièrement vide. (...) La deuxième raison évoquée plus haut, tient au fait que l'ordonnance qui a mis en place le CND est en voie de ratification au Parlement. Nous avons appris qu'elle fait l'objet d'une navette entre les deux Chambres et qu'une commission paritaire est mise en place pour son adoption en termes juridiques identiques.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.