10e Anniversaire de la disparition d’Édith Lucie Bongo Ondimba : « A travers ses œuvres nous décelons l'amour du prochain »

Moments de souvenirs et de recueillement

Moments de souvenirs et de recueillement. Voilà ce qu'a constitué la messe de requiem célébrée, hier en l’Église Notre Dame de l'Assomption, à l'occasion du 10e anniversaire du décès d’Édith Lucie Bongo Ondimba, ancienne première dame du Gabon.

Souvenir pour « la nature de son œuvre durant son pèlerinage terrestre » et de ce que " ayant rejoint l’Éternel, celui-ci puisse, dans sa miséricorde, lui pardonner de ce qu'elle n'a pas pu faire ici-bas". Membres de la famille Omar Bongo Ondimba et ceux du gouvernement, personnalités politiques de la majorité et de l'opposition, ainsi que de la société civile se sont regroupés autour de la famille de la disparue, pour lui témoigner tout leur attachement.

L'officiant, Mgr Jean-Clair Patrick Edou, a conçu son homélie à partir des textes bibliques de Daniel (9:4-10) et Luc (6 : 36-38) à travers laquelle il a voulu qu'aussi bien la famille que le pays, « ensemble nous puissions revisiter ce que fut la présence d’Édith Lucie Bongo Ondimba parmi nous ».





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.