Transport/Afrique : Le boom des infrastructures

Transport/Afrique : Le boom des infrastructures

Selon une étude du cabinet d’analyse Global Data, en Afrique, les investissements dans les infrastructures de transports devraient croître de près de 46,4 % d’ici à 2020, rapporte l’agence Ecofin.

D’après le rapport, les investissements dans les infrastructures devraient passer de 47,1 milliards de dollars en 2019, à 69 milliards de dollars en 2020. Cette croissance sera tirée par les investissements dans le secteur ferroviaire qui totalise plus de 55 345 km des 110 000 km de projets prévus. Il devancera les infrastructures routières avec 54 110 km et les ponts (599 km).

Les plus gros investissements dans le transport seront réalisés par le Nigeria, le Kenya et l'Égypte. Ils passeront de 7,6 milliards de dollars, 9,5 milliards de dollars et 5,6 milliards de dollars, respectivement, en 2019 à 9,8 milliards de dollars, 8,5 milliards de dollars et 7,5 milliards de dollars en 2020. Grâce à ces investissements, les pays africains pourront accélérer leur processus d’intégration économique et commerciale, qui a été lancé en mai dernier, à travers l’entrée en vigueur de l’accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

"Le manque d'infrastructures en Afrique constitue un obstacle sérieux à la croissance et au développement ; ce qui se traduit par un faible niveau de commerce intra-africain et avec les autres régions", a indiqué Yasmine Ghozzi, économiste chez GlobalData.



J.M



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.