Ntoum-Cocobeach : les travaux vont bon train

Ntoum-Cocobeach : les travaux vont bon train

Longtemps décrié pour son mauvais état, surtout en saison des pluies, le tronçon routier Ntoum-Cocobeach (83 km) offre à nouveau aux usagers un excellent niveau de service sur une bonne partie. Cela, grâce aux travaux de remise en état exécutés par la régie administrative des Travaux publics, en partenariat avec un opérateur privé.

Le vendredi 10 juillet dernier, le ministre en charge des Infrastructures, Léon Armel Bounda Balonzi, y a effectué une visite pour s'enquérir de l'état de leur évolution, accompagné de sa ministre déléguée Françoise Assengone Obame. Les deux membres du gouvernement ont pu apprécier la qualité des travaux et les difficultés rencontrées par les techniciens sur le terrain.

Le chantier consiste en un traitement des principales dégradations de la route, afin de permettre aux usagers de circuler en toute quiétude et aisance, entre les chefs-lieux des départements du Komo-Mondah et de la Noya. Depuis le 27 mai dernier, les techniciens ont en charge le curage et le rechargement de tous les bourbiers actifs ou asséchés ; l'ensoleillement mécanisé par le nettoyage et l'assainissement partiel des accotements, puis de la chaussée par endroits.

Ils s'attellent également à remettre en forme, partiellement, les sections détériorées de la voie ; à traiter les chapelets de nids-de-poule ; à recharger en priorité les rampes et les pentes et à reconstruire les ouvrages forestiers en mauvais état.

Il faut rappeler qu'au cours d'un entretien avec la presse, le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale avait cité Ntoum-Cocobeach parmi les tronçons routiers auxquels son équipe et lui devaient s'attaquer rapidement. Les travaux en cours d'exécution matérialisent donc cet engagement du chef du gouvernement.

Dans tous les cas, le ministre Bounda Balonzi a assuré que  "le chantier ira à son terme et, même en saison des pluies, les usagers pourront circuler confortablement sur cette voie à vocation sous-régionale".



Guy-Romuald MABICKA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.